Rechercher

Vendre aux enchères : Mode d'emploi


Si vous n'avez jamais vendu un objet en vente aux enchères, suivez le guide...


En premier lieu, contactez-nous sur la page Estimation, afin que nous puissions vous donner une estimation de votre objet. L'estimation sur photographie est pratique car elle vous évite un déplacement inutile avec l'objet. Elle est gratuite, rapide et permet de faire quelques recherches sur votre bien. Toutefois, elle reste fragile et devra être confirmée par un examen de visu.


Qu'est ce qu'une estimation?

L'estimation reste un prix moyen, établi après recherches des résultats d'adjudication pour un bien aux qualités similaires. Toute précision concernant votre objet est la bienvenue : l'état, la provenance, la signature, les marques... Elle vous permettra de prendre la décision de vendre ou non.


Vous souhaitez vendre : quelles sont les démarches?

Après avoir convenu d'un rendez-vous à la Maison de Ventes afin de nous confier votre objet, nous rédigeons un mandat de vente (ou réquisition de vente). C'est un contrat sur lequel sont mentionnées la description et l'estimation de l'objet, ainsi que les frais de vente. L'objet nous est laissé en dépôt afin que nous puissions en faire la publicité et procéder à sa vente.


Puis-je fixer un prix de réserve?

Le prix de réserve est le montant en dessous duquel vous ne donnez pas votre consentement à la vente. Il ne peut être supérieur à l'estimation basse donnée lors de l'estimation. Si le prix de réserve n'est pas atteint lors de la vente aux enchères, le bien n'est pas vendu.


Quels sont les frais de vente?

Les frais de vente sont en général de 19,60% TTC, perçus uniquement en cas de succès. Si la vente n'est pas réalisée, aucun frais - sauf exception prévue (transport, restauration, établissement de certificat...) - n'est perçu.


Peut il y avoir d'autres frais?

D'autres frais et taxes peuvent s'ajouter aux honoraires de vente.


Les frais sont engagés avec votre accord, généralement sur la base d'un devis préalable qui vous est soumis. Il peut s'agir de :

  • Coût du transport

  • Etablissement d'un certificat d'authenticité

  • Restauration de l'objet

Les taxes peuvent être :

  • Les particuliers sont soumis à la taxation des plus-values réalisées lors de la vente publique d’œuvres d’art et objets de collection d’un montant supérieur à 5 000 € par objet. L'exonération est possible pour autant qu’ils disposent de documents attestant de la date d’entrée en possession et du prix initial du bien (factures, expertise assurance, donation...)

  • Un droit à rémunération au profit de l’artiste, de ses héritiers ou légataires est perçu lors de la revente d’une œuvre originale. Le droit de suite est exigible lorsque le prix d’adjudication est supérieur à 750 € et se calcule par application de taux dégressifs par tranches (de 4% à 0,25%), pour un montant maximum ne pouvant excéder 12 500 euros. L’auteur doit être vivant ou décédé depuis moins de 70 ans.

  • La Taxe Forfaitaire sur les Métaux Précieux (TFMP) : La revente de produits d'or d'investissement (pièces et lingots) est soumise à taxation à hauteur de 11,5% sur le montant total de la transaction (11% d'impôts et 0,5% de CRDS).


Mon bien est vendu : quand serai-je réglé?

Les règlements sont effectués par virement bancaire, après chaque vente, sous un délai maximum de 45 jours, et accompagnés du décompte détaillé de vente.


Mon bien n'a pas été vendu : que dois-je faire?

Si votre objet n'a pas été vendu lors de sa première présentation en vente, vous pouvez le récupérer sans frais sur rendez-vous. Vous pouvez également accepter de baisser l'estimation initialement donnée ou le prix de réserve fixé, afin de favoriser sa remise en vente.