Art vu à Barcelone – Avril 2019

Barcelone, la capitale cosmopolite réputée pour son art et son architecture

Barcelone est une ville où il est difficile de s’ennuyer. Par son emplacement privilégié, elle respire un air de vacances perpétuelles où les maisons espiègles de Gaudí cohabitent paisiblement avec l’architecture gothique. Si on associe automatiquement le modernisme avec Gaudi, il ne fut pas le seul représentant. I Montaner et i Cadafalch ont eux aussi légué un riche héritage artistique à Barcelone. De plus, elle possède un patrimoine culturel très riche. De nombreux monuments sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

Infatigable, Barcelone ! Quand le soleil se couche et que les musées ferment, la nuit barcelonaise s’embrase!

Le Barri Gòtic, cœur historique de Barcelone

Le Barri Gòtic est le cœur historique de la ville, dessiné par les Grecs puis les Romains. Ce quartier est plein de charme. En flânant le long de ses ruelles médiévales, on se perd entre les petites places, pour découvrir une Espagne authentique ou bien encore la cathédrale, le musée de la ville, le Palau de la Generalitat…

Les visites incontournables
• La Casa Batlló

La casa Batlló est, pour certains, le site le plus abouti de l’architecte Gaudi. Construite au début du XXe siècle, elle est un véritable symbole de Barcelone. Ici s’exprime tout l’onirisme de l’art de Gaudi. Surréaliste, inspirée par la mer et le monde aquatique, la casa Batlló fascinait Salvador Dali. 

• Le Palau Güell

Ce palais est la première grande création gaudíenne. On y retrouve tous les fastes et l’inspiration hallucinée des constructions gothiques et musulmanes de l’architecte. Dans la salle principale, colonnes de marbre, caissons en bois, orgue et mobilier superbe. Sur le toit, 18 cheminées surréalistes!

Le Palau de la Música Catalana

Le Palau de la Música catalana est un chef-d’oeuvre du modernisme, déclaré Patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 1997. Ce sorte de résumé des délires architecturaux du début du XXe siècle a été bâti entre 1905 et 1908 par Lluís Domènech i Montaner.

• La Catedral

La cathédrale du Barri Gòtic a été bâtie au XIIIe siècle à l’emplacement d’une église romano-wisigothique. C’est en fait la troisième cathédrale construite sur ce site. L’intérieur est un exemple parfait du gothique catalan, composé de trois nefs voûtées, sombres et élégantes, une abside et un faux transept.

• La Plaça del Rei

La plaça del Rei est une des plus belles places intérieures de Barcelone. C’est un bel ensemble architectural dominé par le mirador del Mar, véritable gratte-ciel du XVIe siècle, à cinq étages et à arcades.

• La Sagrada Familia

La Sagrada Familia, l’un des symboles de Barcelone, est toujours en chantier. Elle fut commencée par Gaudí en 1882 (la façade principale est absolument superbe) mais elle est toujours en construction, grâce à des financements privés. Sa richesse en symboles, évoquant les rêves les plus sublimes, annonce le surréalisme. L’intérieur peut être un peu décevant, il faut pourtant dépasser cette première impression.

 

 

• La Fondation Miró

La fondation Miró, dans une blanche et lumineuse architecture moderne, au milieu de beaux jardins, expose de nombreuses œuvres du peintre Joan Miró. Cette collection unique au monde est un don de l’artiste. Son œuvre, lumineuse, colorée, joyeuse, reflète son attirance pour le subconscient et l’enfance. D’abord attiré par le fauvisme, le cubisme et l’expressionnisme, il dévie ensuite vers le surréalisme puis l’abstraction.  Dans de nombreux entretiens et écrits des années 1930, Miró abandonne les méthodes conventionnelles de la peinture « pour les tuer les assassiner ou les violer », favorisant ainsi une forme d’expression contemporaine. Fundació Joan Miró - Barcelona

• Le Musée Picasso

Composé de cinq palais et maisons médiévales, plongez dans une ambiance intimiste entre la ville et l’artiste, qui vous révèle tout son génie artistique à travers plus de 3 500 œuvres, allant du simple gribouillage en marge d’un cahier d’école à un tableau mondialement prisé. 

Le musée est organisé selon trois thématiques, ce qui permet au visiteur de voir l’étendue du talent de l’artiste : tout d’abord le pavillons des peintures et des dessins. Cette étape permet de voir l’évolution de la technique du peintre à travers les différents courants artistiques ayant rythmé ses créations. On peut notamment y admirer « L’homme au béret » peint en 1895 alors que l’artiste n’a que 14 ans !

Le second pavillon expose des gravures réalisées par Picasso et parmi lesquelles nous retrouvons « Rafel y la Fornarina XXXIII ». Les gravures adoptent, dans la plupart de cas, l’obsession qui a bercé l’art de Picasso pour les corps.

Enfin, le dernier pavillon est réservé à la céramique, dont une partie a été offerte par Jacqueline Picasso, l’épouse du peintre. On remarque que les formes cherchent à se rapprocher des vases mythiques de l’antiquité. inici